lundi 26 janvier 2009

Un laps de temps.

Si je regrette de vivre en Algérie? Pas tant que ça. Mais j'ai un putain de regret de ne pas pouvoir tenir entre mes mains la culture dont j'ai envie. Genre pouvoir commander sur ce magnifique site, qu'est Amzon, les quatrains de Khayyam en Français et en Arabe -j'ai aucune confiance en ces traducteurs :o. Une perle ce type!

Tu peux sonder la nuit qui nous entoure.
Tu peux foncer sur cette nuit... Tu n'en sortiras pas.
Adam et Ève, qu'il a dû être atroce, votre premier baiser,
puisque vous nous avez créés désespérés !

Aujourd'hui en entrant dans une bibliothèque de la rue Didouche Mourad ( le type, il vent des livres d'occaz), j'ai demandé s'il avait Sartre... Non, et Camus, et Camus alors? Non plus. Putain je rentrerai plus chez lui. (Désolé Hichem, j'ai pas encore acheté le livre dont tu m'as parlé :émoticon du rire du con embarrassé:)

Ou alors si j'étais en France? Bah j'aurais acheté Nazim Hikmet? ConnaiS tU paS? Pas Connaitre ? Le plus con, c'est que la dernière fois à la bibliothèque, jl'ai pas trouvé. Un turque communiste. Poète, de sa race de la mère de jésus vierge qui tue!

Kerem gibi - Comme Kerem.

L'air est lourd comme du plomb
je crie, je crie, je crie.
venez vite, je vous invite a faire fondre du plomb.

il me dit :
tu t'enflamera a ta propre voix
et cendre tu deviendras
comme kerem tu te consumeras

tant de misere
si peu d'amis
l'oreille des coeurs est sourde
l'air est lourd comme du plomb

et moi je lui dis :
"que je brûle,
que cendre je devienne comme Kerem.
Si je ne brûle pas, si tu ne brûles pas

si nous ne brûlons pas
comment les ténèbres
mèneront-elles a la clarté..."

l'air est lourd de promesses comme la terre.
l'air est lourd comme le plomb
je crie je crie je crie.
accourez,
je vous invite a faire fondre du plomb.
Ou alors, aller voir les humoristes et rire comme un con dans une salle presque sombre. Aller au théâtre. Aller au cinéma sans risquer d'avoir une torticolis en essayant de voir les couples qui restent dans le fond de la salle. En parlant de couples, j'ai trouvé y a longtemps un site super, la dessus j'ai trouvé une chronique de Amari Whawki ( j'laime ce type) (Bah coté Algérie, y a pas plus divertissent pays que le notre, \o/): Tnaket.net, pour les francophones chéris, comme Kamila, Tnaket vient du mot tnak qui veut dire "s'est fait niqué", et Tnaket veut dire que "rien ne va plus". En plus j'adore notre dialecte, le parlé algérois, et notre façon de nous moquer des autres accents. Bon je parle trop pour ne rien dire.

Jeunesse algérienne

L’AMOUR COMME AU CINEMA

Les oiseaux se cachent pour s’aimer. Dans quelques cinémas du centre d’Alger, les jeunes couples se retrouvent pour des étreintes très poussées dans les salles sombres. Plongée cinématographique dans le monde de l’amour obscur.

Il fait beau sur Alger, un temps à rester dehors. Mais c’est une image, juste une image : « avant, on allait dans les parcs publics », m’explique le jeune homme qui arrange sa chemise à la sortie du cinéma. « Maintenant ce n’est plus possible, laâraya ils viennent, violent ta copine et volent ton argent. », poursuit-il, résigné mais heureux. Sa jolie copine d’une vingtaine d’années se refait les cheveux discrètement ; elle aussi est heureuse mais déjà pressée. L’amour comme au cinéma ? Oui. Signe des temps, ce n’est plus la police ou les islamistes qui chassent les couples dans les parcs publics. Ce sont les jeunes. Voyous désœuvrés, ils les chassent, s’en prennent aux filles et détroussent leurs compagnons quand ils ne les tabassent pas. C’est tout naturellement que les jeunes couples qui veulent s’étreindre se retrouvent dans les cinémas, réactualisés pour l’occasion. Il faut donc aller au cinéma. Pour ce faire, j’ai réussi à convaincre une jolie papiche de m’accompagner. Elle est jeune, un peu oisive et a accepté, pour des raisons uniquement professionnelles évidemment. Nous convenons du rendez vous et le jour J à l’heure H, nous nous retrouvons devant le cinéma, à quelques minutes M près. Quelques affiches de films traînent sur les murs mais nous comprenons très vite qu’elle n’ont rien à voir avec le film projeté à l’intérieur.



Aujourd'hui la fille la plus "dingue"( j'adore quand elle vient avec son jean serré bleu dans le but de nous faire bander comme des cons, en plus la plupart des gens cèdent au jeu) de ma classe m'a dit que j'avais le style vestimentaire des anglais \0/. Elle a aussi avoué qu'elle était mythomane. Bon ça je le savais déjà. -_-'. Je prends du plaisir à me foutre de sa gueule. De toute façon sur les 7 filles de la classes, elle reste la plus potable. J'aime pas la tournure que l'histoire prend; elle me demande, à chaque fois qu'elle sort une blague, si c'était bien. OWNED!

J'ai enfin retrouvé mon livre: Da Vinci Code, SUPER!

3 commentaires:

DaDa a dit…

lol
drole d'article
et merci pour l'idée c'est pas mal et ça me fait un peu penser au livre que tu dois toujours lire là...

rotko a dit…

Da vinci code, ouais, j'espère que tu l'as pas acheté au prix fort, et que tu ne le prends pas au sérieux.

allez, bon film !

Claire a dit…

J'te connais pas, mais j'réponds, parce que j'en ai envie, et puis merde, j'vais pas m'justifier, hein.

Tu écris des articles constructifs ! Mon Dieu, des trucs qui servent à quelqu'un, rien qu'pour ça, respect.
Parce que sincèrement, Nazim Hikmet, j'connaissais pas, et franchement, j'aime. J'suis nulle en développement et argumentation (note : utiliser au moins une fois le mot anxiogène, ça veut rien dire mais ça fait intelligent), m'enfin ça dégage un truc de taré.

Wahou, t'es utile à la nation, tu t'rends compte ? (Ouais, j'ai décidé de me reconvertir en Nation.)